Les LECONTE sont, de père en fils, Mariniers sur La Loire.

Le terme de marinier est employé à partir du XVIIIème siècle. Auparavant le nom utilisé est voiturier par eau. Il est l'illustration même de la fonction: celle de transporteur (comme les voituriers par terre).

Marin d'eau douce est sans doute la meilleure définition du métier de voiturier par eau.

Par analogie avec les travailleurs de la terre, les "culs terreux", on surnomme les mariniers, les "chie dans l'eau".

Aimé François LECONTE est né en France le 22 septembre 1840, à Montrelais dans le département de Loire Atlantique, Pays de La Loire.Il est le fils de Jean Nicolas LECOMTE et de Françoise GIRAUD

arbre_aimé

Montrelais

Montrelais est située le long de la Loire  dans le département de La Loire-Atlantique, région des pays de La Loire., à 55 km de Nantes, 35 km d’Angers et à 18 km à l'est d'Ancenis.

Les communes limitrophes sont Le Fresne-sur-Loire, La Chapelle-Saint-Sauveur, et Varades, toutes dans le département de la Loire-Atlantique.

De 1661, période de Louis XIV (1643-1715) à 1860 période de Napoléon III (1848-1870)

Au milieu du XVII siècle, la famille LECOMPTE habite Saint Jean des Mauvrets, petit village du Maine et Loire près d’Angers.

On y trouve Jacques LECOMPTE né en 1661, fils d’André LECOMPTE et de Françoise GIGAUD.

La famille LECOMPTE quitte Saint Jean des Mauvrets entre 1661 et 1685, pour la commune de Ponts de Cé (Les) dans le Maine et Loire près d’Angers. Ils ont 5 enfants dont Martin LECOMPTE né en 1691 à Ponts de Cé (Les).

Martin LECOMPTE épouse en 1718 Andrée AUBERT . Ils ont 8 enfants dont Etienne Michel LECOMTE né en 1726 à Ponts de Cé (Les).

 Saint-Jean-des-Mauvrets

La famille d’Etienne, marié à Louise MONTPROFIT le 26 aout 1755, quitte Ponts de Cé (Les) entre 1770 et 1797 pour venir habiter dans la commune de Montrelais, département de Loire inférieure (Loire Atlantique), rue du Fresne.

arbre_etienne

 Aimé et sa famille quitte Montrelais après 1841 pour s’installer à Nantes rue de l’Emery .

Les LECONTE sont, de père en fils, Mariniers sur La Loire.

Le terme de marinier est employé à partir du XVIIIème siècle. Auparavant le nom utilisé est voiturier par eau. Il est l'illustration même de la fonction: celle de transporteur (comme les voituriers par terre).

Marin d'eau douce est sans doute la meilleure définition du métier de voiturier par eau. Par analogie avec les travailleurs de la terre, les "culs terreux", on surnomme les mariniers, les "chie dans l'eau".