(Cité dans le Répertoire biobibliographique de la Nouvelle Calédonie - “Calédoniens” de Patrick O’REILLY - Publication de la Société des Océanistes, - Musée de l’Homme - 2ème édition Paris 1980).

 Georges DUCHOSAL, frère cadet de Florence ma grand-mère, est né le 03 avril 1895.

 Déclaré à la naissance Pierre Georges GATER fils de Marthe Mullins GATER et de père inconnu, il sera reconnu par Pierre Auguste DUCHOSAL en 1910, soit 15 ans après sa naissance.

 Après des études au collège de Nouméa (collège LAPEROUSE), études qui ont du être brillantes, il entre le 16 décembre 1912 (il n’a que 17 ans) au service de la maison A. BARRAU et Cie, importateurs-exportateurs.

barrau_1

georges

Appelé de la classe 1915, il est incorporé en Février 1915 à la Compagnie d’Infanterie Coloniale de La Nouvelle Calédonie avec en mention marginale : soutien de famille.

Il ne sera mobilisé pour la 1ère guerre mondiale qu’en 1917.

 

Il quitte La Nouvelle Calédonie le 10 novembre 1917 pour rejoindre la Division d’Infanterie Coloniale à Marseille. Il est caporal.

Il sera envoyé au front avec le bataillon Mixte du Pacifique le 07 juin 1918. Il sera nommé sergent le 01 aout 1918.

Le 20 octobre le bataillon se regroupe à Athies et le 25 octobre il attaque et enlève le village de Vesles-et-Caumont. Georges est cité à l’ordre du bataillon pour avoir accompli des missions les 19 et 20 octobre.  

Rentré à Nouméa sur le navire El Kantara le 17 juillet 1919, il sera démobilisé le 06 septembre 1919.

Pierre Georges DUCHOSAL est décoré de La Croix de Guerre avec étoile de bronze.

De retour à Nouméa, il continue sa carrière au service de la maison A. BARRAU et Cie où il sera successivement Chef du service des douanes puis chef du service Exportation des produits coloniaux.

Nommé sous-directeur le 31 mai 1927,  on le retrouve au conseil d’administration en 1951.

 barrau

 Il fut membre de la Chambre de Commerce de Nouméa de 1931 à 1958, puis trésorier-secrétaire de cette compagnie de 1937 à 1958. Médaillé d’or de la Chambre de Commerce de Nouméa en 1956.

Il prend sa retraite le 1er janvier 1959. Il décède le 5 avril 1967.

 Son union le 12 décembre 1936 à Nouméa avec Reine RAMBAUD est demeurée sans postérité.

Photo_cadre 042